M’emmasquez pas

Plaine Page et la ZIP ouvrent leur saison culturelle 2010 avec la toute nouvelle collection
M ‘ E M M A S Q U E Z – P A S
Collection contemporaine 2010 pour amateurs de contrastes
Le meilleur des tendances du moment réunies au même endroit
Samedi 6 mars 2010 Centre Élias bd Grisolle Barjols
Soirée événementielle de 19h à minuit
pour capter l’esprit de la collection

 

unnamed

 

 

 

 

unnamed(1)

 

 

 

19 h Vernissage de l’Installation « M’EMMASQUEZ PAS! »
+ de 70 masques originaux
de poètes et artistes internationaux, nationaux et régionaux
+ Présentation du Catalogu
e irraisonné des Masques en tout genre
édité pour l’événement

unnamed(2)

21 h Soirée masquée
Au cours de laquelle chaque auteur(e) a l’occasion de performer et de poser son masque
concept : Claudie Lenzi ; scènographie : Cathy Posson ; son : Michel Baré
 

M’emmasquez pas ! est une aventure collective poétique, visuelle et performative. Il s’agit de rassembler, par un appel à projet, et des envois de masque aux auteur(e)s autour d’une problématique commune ancrée dans l’air du temps et qui interroge. L’appel à projet se finalise par une exposition, une soirée performative et l’édition d’un catalogue.
En savoir plus sur cet événement et ses organisateurs:  Lien

 

 

« Chauffe Marcel »

La Zone d’Intérêt Poétique   2 0 0 9
JANVIER
Samedi 10 janvier de 19h à 24h, Centre Élias, Barjols
« CHAUFFE MARCEL »
19h Défilé Performatif Les Marcel des auteurs Collection Hiver 2009
installation / lectures-actions / performances / actes poétiques divers

concept Éric BLANCO – commissaire d’exposition Claudie LENZI
scénographie Caroline BROTONS & René SACCHINI – son Michel BARÉ
en partenariat avec La Tannerie >

 

 

du 14 au 30 janvier 2009, ZIP 22, 22 rue de La République, BARJOLS
Installation “ Chauffe, marcel ! ”
visible du jeudi au dimanche de 10h à 12h30

chauffemarcel2

( photos Charles Gros )

Pour commencer 2009, la ZIP crée un événement autour de la poésie et des arts visuels, « Chauffe, Marcel !», en préliminaire à l’événement phare de Barjols : « la Saint-Marcel ». Un événement dans l’événement, un peu comme une sorte de mise en abyme et de clin d’œil poétique sur une tradition séculaire. Du côté de chez Marcel, deux faces du mot, deux sens à explorer : Marcel, le nom du saint de Barjols; et Marcel, le nom d’un tricot de peau, le fameux maillot sans manches, souvent porté par les travailleurs de force…
Du rituel du sacrifice au rituel du travail… Sacrifice et travail, deux mots trop souvent associés, et révélateurs du discours néolibéral contemporain…

unnamed(3)

Travail, rituel ou sacrifice, l’équipe de la ZIP a proposé aux auteur(e)s et artistes de mener l’enquête jusqu’au bout.
Nous avons envoyé de nombreux Marcel à de nombreux poètes, écrivain(e)s, artistes, photographes, calligraphe… Ils et elles ont répondu à leur façon : du verbe au proverbe, de l’ironie à la contestation, de la phrase proustienne aux calembours de Duchamp, du profane au sacré, du sacrifice au politique…
Tricot engagé à maille serrée, mieux qu’un T-shirt publicitaire ou un maillot de corps plastique,
le Marcel est devenu pour cet événement un tricot de peau éthique…
(Lien du site de Plaine Page : http://www.plainepage.com/2009/chauffemarcel.htm)
Chauffe Marcel 2009b
Article de Var-matin: